Docteur
David MALADRY
CHIRUGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE & ESTHÉTIQUE
Cabinet de Chirurgie Plastique et Esthétique
0142881868
36 avenue Théophile Gautier 75016 PARIS

Français English

Les liftings

Il existe aujourd’hui plusieurs types de liftings qui permettent d’améliorer les disgrâces provoquées par le vieillissement du visage et du cou, soit de manière localisée, soit de manière plus étendue.

Le traitement chirurgical du vieillissement cervico-facial est sans doute la partie de notre activité la plus valorisante pour les opérés. Elle est regroupée sous le terme assez général de « lifting ». En réalité, il existe des liftings des diverses parties du visage dégradées par le temps, plus ou moins étendus, plus ou moins importants et adaptés, à la fois à l’état constaté objectif des dégradations liées au temps et à la personnalité de la personne souhaitant recourir à ces magnifiques interventions. Il s’agit en fait d’une chirurgie sur mesure et il est possible d’affirmer qu’il existe un lifting pour chaque visage.

Traitements du vieillissement cervico facial

Afin de permettre une bonne compréhension de ces interventions nous limiterons ces informations aux gestes les plus fréquemment réalisés.

La chirurgie de rajeunissement du front

Les liftings frontaux seuls ou en associations sont moins pratiqués actuellement, du fait de l’efficacité des injections de toxine botulique. Cette intervention de lifting frontal est cependant toujours très utile lorsque le résultat de la toxine botulique étant tout à fait satisfaisant, il existe le désir de passer à un résultat de longue durée (5 à 10 ans) ou lorsque, pour diverses raisons, la toxine botulique a moins d’effet. Le principe de cette intervention est d’affaiblir les muscles frontaux, les muscles inter sourciliers et de la racine du nez, afin de diminuer les contractions musculaires, sans pour autant les supprimer complètement, afin d’obtenir un aspect plus détendu, moins contracté, moins ridé de la partie supérieure du visage. Pour la réalisation technique, il est tout à fait possible de passer par de toutes petites incisions situées dans le cuir chevelu. Il existe parfois des ecchymoses et des hématomes relativement importants, qui descendent sur les paupières ou entre les sourcils et de temps à autre, un trouble de la sensibilité de la peau du front qui dure quelques semaines. Ce dernier point est cependant très exceptionnel. Enfin, les lifting frontaux classiques, avec des incisions relativement longues, toujours dans le cuir chevelu, sont réservés au cas ou il existe la nécessité de repositionner de façon relativement portante et définitive le sourcil ou la queue du sourcil qui sont ptosés, c’est à dire trop bas et qui attristent le regard.

Le lipolifting

Sous ce terme est désigné le traitement d’une des particularités de certains visages en vieillissant qui est de s’alourdir. Est réalisé, par des micros incisions, une lipoaspiration très fine, parfois en sous dermique, ce qui va entraîner une rétraction cicatricielle douce qui retendra légèrement les téguments et une lipoaspiration plus profonde, au dessus et en dessous des plans musculaires du visage et du cou. C’est une intervention qui peut être utilisée seule ou en association avec une remise en tension des muscles et des téguments, lors d’un lifting plus conventionnel. Cette intervention est très légère, elle laisse quelques ecchymoses ou hématomes pendant quelques jours, le résultat apparaît en 2 à 3 mois, le temps à la peau de se rétracter peu à peu. Elle est particulièrement intéressante chez les sujets où il y a peu d’excédent cutané, où le derme est épais, relativement tonique où existent un visage et un cou ronds ou alourdis.

Lifting temporal, lifting temporo-jugal, lifting cervico-facial et lifting cervical pur

Ces termes désignent avant tout, « de façon géographique », les lieux d’action de la remise en tension et de la modification chirurgicale souhaitée. Les principes, les modalités et les éventuels risques sont d’ailleurs assez semblables. Le principe est, par des incisions dissimulées dans le cuir chevelu, à plus de 90%, d’aborder les plans musculaires profonds, de les disséquer puis de les ascensionner et de les réamarrer plus haut, afin de lutter contre les déformations secondaires à la sénescence. En fin d’intervention, la peau est simplement redrapée, sans traction excessive, de façon à donner un résultat très naturel. Il s’agit là de lifting dit biplan (plan musculaire, plan cutané). Il existe les liftings cutanés purs qui pour avoir un minimum d’efficacité posent des tractions relativement importantes et souvent donnent des résultats soit très minimes, soit au contraire très artificiels. Ils ont cependant leur utilité dans les déformations débutantes très minimes ou lors des retouches éventuelles ou encore sur certains morphotypes. Ces interventions peuvent être réalisées sous anesthésie locale avec une sédation ou anesthésie générale légère.

Un aspect présentable du visage est possible maquillé au bout de 15 jours- 3 semaines, le plein résultat est obtenu en 2 à 3 mois dans les cas habituels.

Point particulier le lipofilling

Comme il est possible d’associer à un lipolifting un lifting biplan, si le visage est trop lourd, chargé avec le temps d’un stockage adipocytaire désagréable, il est également possible de procéder à des greffes injectées de graisse autologue, c’est à dire, du prélèvement de votre propre tissu graisseux, qui une fois préparé, sera disposé dans les zones amaigries. Outre l’effet de comblement et d’épaississement des téguments, le métabolisme des cellules graisseuses greffées, qui est activé par cette manœuvre, donnera comme résultat tangible, un derme plus tonique, plus rose, plus jeune.

Il existe aussi :


Accès  la galerie