Docteur
David MALADRY
CHIRUGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE & ESTHÉTIQUE
Cabinet de Chirurgie Plastique et Esthétique
0142881868
36 avenue Théophile Gautier 75016 PARIS

Français English

Conseils et recommandations
En vue d'une chirurgie plastique, reconstructrice ou esthétique

La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique

Afin de clarifier certains termes, nous précisons que la Chirurgie Plastique est la chirurgie des formes, des contours, de la morphologie. La Chirurgie Reconstructrice a pour but de réparer, de remplacer, d'améliorer certains dégâts ou séquelles qui peuvent être d'origine traumatique, post chirurgicaux, ou secondaires encore a des anomalies médicales acquises ou des anomalies congénitales. La Chirurgie Esthétique a pour but de permettre un aspect meilleur. Cette chirurgie aide beaucoup de patients qui sont, en leur for intérieur, gênés par ce qu'il leur apparaît comme une disgrâce.
Ces trois parties de la chirurgie que j'effectue sont bien évidemment indissociables. Il serait inconcevable de reconstruire un sein après cancer sans que le résultat ne soit joli, ni agréable, ou de même, effectuer une réparation secondaire après traumatisme du nez, sans apporter un aspect esthétique meilleur.
Lorsque je pose des implants mammaires, pour des raisons esthétiques, ou lorsque j'effectue une lipoaspiration, la forme, les contours changent. Il s'agit donc bien de chirurgie plastique.
Les bénéfices psychologiques d'une reconstruction sont non seulement fonctionnels, mais également apportent un bien être aux opérés. Ce mieux être est aussi obtenu dans le résultat d'une chirurgie esthétique du visage (lifting, rhinoplastie...).
Il s'agit donc là d'une discipline très vaste, extrêmement exigeante en ce qui concerne les capacités techniques et le sens humain du praticien auquel vous vous confiez.

Il est légitime que vous vous demandiez si la personne que vous avez choisie, pour ce type de chirurgie, dispose des compétences et des qualifications nécessaires. Depuis 1990, en France, il existe une formation spécialisée à part entière, le Diplôme d'Etude Spécialisée de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique. A Paris, j'ai eu l'honneur d'être un des deux premiers titulaires, avec l'obtention d'un Diplôme d'Etudes Spécialisées en Chirurgie Pastique, Reconstructrice et Esthétique. Ce diplôme a été obtenu après une sélection par concours, très rigoureuse, et après une formation associant d'une part, la chirurgie plus classique, mais aussi d'autre part, des stages dans les meilleurs services de cette spécialité à Paris.
Après cette formation acquise au cours de l'Internat des Hôpitaux de Paris, en Chirurgie, j'ai été Chef de Clinique à la Faculté, Assistant des Hôpitaux où j'ai pu, d'une part pratiquer de très nombreuses interventions de chirurgie reconstructrice (chirurgie des brûlés, microchirurgie, chirurgie de la main) mais également beaucoup de chirurgie plastique et esthétique. Puis, j'ai été responsable de l'Unité de Chirurgie Esthétique, à l'hôpital Boucicaut, dans le service de Chirurgie Plastique et S.O.S. Mains du Docteur VILAIN et du Docteur MITZ.
Enfin, je suis également titulaire d'un troisième cycle de biologie cutanée et cosmétologie, qui m'a fait appréhender au mieux toutes les possibilités de la cicatrisation et des moyens non chirurgicaux pouvant éventuellement agir sur l'esthétique.

Mon activité chirurgicale actuelle comprend, une activité à l'hôpital public où je suis Chirurgien des Hôpitaux. À l'Hôpital Européen Georges Pompidou, je suis responsable de la réparation des traumatismes complexes du visage, des membres et de la main. Je m'occupe également de la chirurgie de la silhouette après amaigrissement et de certaines interventions réparatrices (tumeur cutanée, brûlures, …). La chirurgie à visée esthétique s'effectue dans des centres privés sélectionnés pour la sécurité de leur plateau technique.
Je suis également membre de Collège de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique, membre de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique, membre de la Société française de Chirurgie de la Main et du Groupe International pour l'Avancement de la Microchirurgie.
Je suis également enseignant dans plusieurs diplômes universitaires afin d'enseigner à nos jeunes collègues, ceux qui seront amenés à vous opérer ultérieurement, notre discipline. (diplôme de chirurgie du cuir chevelu, diplôme de chirurgie de la main, diplôme de chirurgie plastique…).
Si je me suis permis de vous donner ces précisions, c'est qu'il me semble qu'elles peuvent êtres utiles, d'une part pour vous permettre de faire votre choix en toute connaissance de cause, et surtout afin, s'il est nécessaire, de vous rassurer. En effet, comme tout acte de chirurgie où beaucoup de questions peuvent se poser, il est nécessaire d'en parler auparavant.

Informations générales avant une chirurgie

Informations générales avant une chirurgie

Vous souhaitez bénéficier d'une Chirurgie Plastique, Reconstructrice ou Esthétique, même en Chirurgie Esthétique, un protocole et certaines précautions doivent être suivies rigoureusement.
Afin de vous garantir les meilleures règles de sécurité et d'asepsie, tous les gestes sont effectués en salle d'opération sans que j'en délègue toute ou partie.
Vous aurez besoin d'une consultation d'anesthésie préopératoire et d'un bilan adapté à votre état de santé et à l'intervention à projeter. Après la chirurgie, divers phénomènes peuvent survenir. C'est ce que l'on appelle les suites post opératoires. Celles-ci sont très variables, avant tout suivant les capacités de cicatrisation et les réactions oedémateuses propre à chaque individu. Ainsi, certaines personnes seront très présentables quelques jours après une chirurgie des paupières ou un lifting, d'autres mettront plusieurs semaines. Ces oedèmes, ces ecchymoses, ces tiraillements sur la peau, et rougeur des cicatrices, sont des phénomènes habituels. Je reste bien évidemment à votre entière disposition dans les suites post opératoires afin de dépister toute évolution anormale et au moins vous rassurer sur l'évolution qui pourrait vous inquiéter.

Les complications de la chirurgie classique ou de la chirurgie esthétique sont les mêmes : surinfection, écoulement à type de lymphorée, hématomes, troubles de la cicatrisation avec nécrose ou désunion, allergie aux fils… En réalité, même si vous êtes soumis à une telle évolution, le plus souvent, le résultat final n'en sera pas affecté. Il est à noter que l'évolution cicatricielle est très longue et que la cicatrice est d'autant plus fine qu'elle survient sur une peau très fine (par exemple les paupières) et qu'elle sera très souvent large et épaisse, dans les zones où la peau est épaisse (par exemple le dos). Il existe une phase normale, physiologique, que tout le monde exprime de façon plus ou moins marquée, qui s'appelle la période hypertrophique de la cicatrice, qui survient au bout de quelques mois et qui peut durer 6 mois à 9 mois. La cicatrice finira par s'affiner, blanchir, être tout à fait acceptable, parfois après plus d'un an et demi. Lors des consultations post opératoires, nous pourrons vous indiquer les procédés qui peuvent aider à la maturation, c'est-à-dire à l'évolution favorable rapide de cette phase de cicatrisation. En dehors de la cicatrice, les résultats, en particulier sur la forme (chirurgie plastique) sont rarement obtenus avant plusieurs mois, en effet sans même parler d'hématome important, l'œdème post opératoire peut augmenter le volume et ne pas permettre d'envisager le résultat définitif avant 3 à 4 mois. Quoi qu'il en soit, si une anomalie de cicatrisation persistait, si le résultat était jugé insuffisant ou imparfait, très souvent, avec le temps, se produit une amélioration sensible qui amène au résultat. À l'inverse, d'autres anomalies peuvent être à l'origine d'une retouche chirurgicale (moins de 1% des cas).

Quelques conseils avant la chirurgie

Conseils avant la chirurgie

Il faudra bien évidemment spécifier, aussi bien à l'anesthésiste qu'à votre chirurgien, tous les états pathologiques, les maladies ou les antécédents, les allergies médicamenteuses, que vous pourriez présenter. Il en va de votre santé. Afin d'éviter les hématomes, il ne faut pas prendre de médicaments qui modifient la fluidité du sang, en particulier les anti-inflammatoires, ou les médicaments anti-coagulants.
Cependant, il est souvent possible de réaliser une chirurgie, même esthétique, chez des patients porteurs de maladies relativement préoccupantes, ou sous traitement anti-coagulants, sous réserve de certaines précautions et recommandations préalables.
Concernant le tabagisme et l'obésité : Ces deux états augmentent non seulement le risque de mauvaise cicatrisation (nécrose, désunion de la plaie…), mais également, le risque de surinfection et de phlébite avec son corollaire, l'embolie pulmonaire, qui peut être très grave, mais il n'y a pas lieu de refuser systématiquement une chirurgie en cas de tabagisme excessif, en m'en informant, vous me permettrez d'agir avec les techniques les plus adaptées à votre état de santé. Concernant le surpoids, sa réduction préopératoire, si elle est possible, est favorable à la bonne évolution post opératoire.

Quelques conseils après la chirurgie

Conseil après la chirurgie

La plupart des interventions, réalisées en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique, sont peu douloureuses, et vous bénéficierez d'une prescription adaptée d'antalgiques post opératoires. Dans la plupart des interventions, les soins d'hygiène habituels sont recommandés et peuvent être appliqués directement sur les cicatrices, même si celles-ci sont encore assez « jeunes ». En effet, la détersion réalisée par la douche et l'usage du savon, donne habituellement une excellente prévention anti-infectieuse et permet d'amener à une cicatrisation dans d'excellentes conditions. Il est habituel de constater quelques sérosités, quelquefois légèrement teintées de sang, le premier jour après une chirurgie, au niveau des plaies opératoires. Ces sérosités sont les témoins d'une cicatrisation tout à fait normale, mais leur accumulation, au niveau de la plaie, est responsable d'une prolifération microbienne qui peut, bien évidemment, compromettre la cicatrisation. Pour cela, la détersion mécanique exercée lors des soins d'hygiène, éliminant les accumulations de résidus sanguins, des croûtelles, des amas fibrineux, est tout particulièrement favorable.
Concernant la surveillance de la température en post opératoire, celle ci peut être, éventuellement, augmentée de quelques dixième de degré, correspondant à la résorption des hématomes sous cutanés. En revanche, tout frisson, température supérieure à 38, 38,5°, fatigue excessive, changement de l'aspect de la plaie, douleur et en particulier si elle est pulsatile (rythmé par la fréquence cardiaque) ou nocturne doit amener à consulter au plus vite.

Trois interrogations sont habituellement, également, présentes, en post opératoire :

Mais à terme, après un an, un an et demi d'évolution, c'est bien souvent les cicatrices qui ont été normalement exposées au soleil qui sont les plus fines, les plus souples et les plus belles. Il faut noter aussi, activé par le soleil, sur les peaux brunes, la possibilité d'un dépôt pigmenté de dégradation des ecchymoses (hémosidérine). Ce dépôt est visible par transparence en cas de derme fin durant plus de six mois.ce phénomène transitoire se rencontre souvent après une rhinoplastie, en particulier au niveau de la peau fine des paupières. Cette impression de cerne trop marquée disparaîtra peu à peu. Enfin, il y a sans doute une autre raison pour éviter de façon générale l'exposition solaire, c'est d'une part l'accélération du vieillissement cutané, avec non seulement l'apparition de taches brunâtres, et de petites rides consécutives aux fractures des fibres collagène et élastiques du derme mais surtout l'augmentation du risque de tumeur cutanée, dont certaines peuvent être très graves…
Quoi qu'il en soit, en post opératoire nous sommes à votre entière disposition pour répondre à toutes vos inquiétudes et demandes. N'hésitez pas à nous contacter.